hummel Logo 160

Forza logo za Sport Life

LIVESCORE.in
OFF

Le HBC Nantes est tombé sur plus fort

flesnburg - nant 3

Ce soir, le HBC Nantes et le Palais des Sports recevaient le SG Flensburg-Handewitt pour le compte de la première journée de ce groupe B en Velux EHF Champions League. Vêtus de leur nouvelle tenue grise, les joueurs du Nantes entraient sur le terrain et Nicolas Claire inscrivait le premier but de la rencontre. Dans une ambiance énorme à Beaulieu, Arnaud Siffert effectuait les premiers arrêts du match et Espen Lie Hansen marquait déjà son 3ème but (10' 7-7). Les deux équipes se rendaient coup pour coup de chaque côté du terrain et logiquement, les deux formations restaient au coude à coude (17' 10-10).

Dans un jeu extrêmement rapide de part et d'autre, Benjamin Buric répondait à Siffert depuis la cage allemande. Valero Rivera réussissait à percer les filets adverses et le mano a mano continuait (22' 13-13). Grâce aux arrêts de Buric, Flensburg prenait une courte avance avant la pause et le Nantes n'arrivait pas à profiter des nombreuses infériorités numériques dont étaient pénalisés les joueurs allemands : 16-18.

En début de deuxième période, Cyril Dumoulin faisait son entrée et arrêtait déjà une tentative allemande. Nicolas Tournat et Eduardo Gurbindo sublimaient leur équipe mais Flensburg conservait son léger avantage au score (35' 20-22). Nos Nantais se trouvaient face à un gardien allemand très inspiré, ce qui contrait les plans du Nantes, qui se laissait distancer (45' 24-27).

À 15minutes du terme, Nantes prenait la foudre mais le Palais des Sports, qui sentait que son équipe pouvait encore créer l'exploit, se levait et exerçait une terrible pression sur nos adversaires (55' 28-32). Les jeunes Dragan Pechmalbec et Lucien Auffret inscrivaient leurs premiers buts et nos Violets partaient pour une « mission remontada » (57' 29-33). Malgré de la détermination jusqu'au bout et les encouragements de son public, le HBC Nantes s'inclinait dans ce premier match de poule (31-34). Une défaite synonyme d'une fin d'invincibilité à domicile en Champions League, mais tout n'est heureusement pas à jeter. Les Violets ont montré de belles choses sur lesquelles il faudra capitaliser face à Ivry (jeudi) et jusqu'à Szeged (dimanche prochain).